Alimentation et boissons Les actualités du secteur - 3ème trimestre 2021

S’abonner aux actualités du secteur

Alimentation et boissons Les actualités du secteur - 3ème trimestre 2021

S’abonner aux actualités du secteur

Forte remontée observée jusqu’au troisième trimestre 2021

Le secteur de l’alimentation et des boissons a connu de remarquables hauts et bas au cours des 18 derniers mois. Le commerce de détail a connu (et devrait connaître) une évolution séculaire à la hausse des dépenses des consommateurs dans les supermarchés, tandis que le secteur de la restauration a rebondi à partir de niveaux que l’on croyait inimaginables. L’augmentation de la disponibilité des vaccins contre la COVID-19, la diminution des taux d’infection et la réouverture générale de l’économie ont pris le pas sur les préoccupations relatives au variant Delta. L’incertitude ayant commencé à se dissiper, les acheteurs se sont recentrés sur les initiatives stratégiques et les opportunités soutenues par les sponsors. Des carnets de commandes bien remplis, des vendeurs qui se préparent à effectuer des transactions, des acheteurs (tant stratégiques que financiers) de nouveau ouverts aux affaires et des marchés du crédit plus accommodants que jamais ont entraîné une forte reprise des marchés des fusions et acquisitions.

La suspension de l’activité au début du deuxième trimestre de 2020 a permis aux vendeurs de donner la priorité à l’efficacité opérationnelle et à la réduction des coûts au sein de leur entreprise. En tant que conseillers, nous avons pu travailler avec nos clients pour qu’ils soient prêts à aborder le marché lorsque l’ambiance générale a changé. Depuis le quatrième trimestre 2020, les projets qui avaient été interrompus à la suite du déclenchement de la pandémie ont considérablement progressé. Le marché est redevenu un marché favorable aux vendeurs. La demande d’entreprises saines, durables et positionnées pour la croissance dépasse l’offre de telles entreprises, ce qui se traduit par des évaluations élevées.

L’activité de fusions et acquisitions dans le secteur de l’alimentation et des boissons (F&B) au cours des neuf premiers mois de 2021 a continué d’afficher des gains. Depuis le début de l’année, le volume a augmenté de 5 % par rapport à l’année précédente, avec 161 transactions réalisées, et la valeur a augmenté de 43 %, ce qui est assez impressionnant compte tenu de ce que l’économie mondiale a connu depuis le début de la pandémie.

Points à retenir sur le troisième trimestre

  • L’activité de fusions et acquisitions montre clairement que la reprise suite à la COVID-19 est en marche
  • Les acheteurs stratégiques continuent de dominer l’ensemble de l’activité de fusions et acquisitions du secteur F&B, représentant 3 transactions sur 4
  • L’activité des acheteurs financiers a augmenté de près de 100 % par rapport à l’année précédente, avec 47 transactions réalisées contre 24 il y a un an
  • Des multiples d’EBITDA à terme proches des niveaux les plus élevés depuis 10 ans dans de nombreux segments
  • Les principaux indicateurs macroéconomiques se renforcent, à l’exception des pressions inflationnistes sur les matières premières et de l’offre de main-d’œuvre (qui vont probablement s’aggraver avant de s’atténuer)

VOLUME ET VALEUR HISTORIQUES DES FUSIONS ET ACQUISITIONS

T3 2021 Alimentation et boissons - Volume et valeur historiques des fusions et acquisitions

ÉVALUATION PAR CATÉGORIE

Évaluation des aliments et des boissons au troisième trimestre de 2021 par catégorie

Au troisième trimestre 2021, les transactions soutenues par des sponsors ont augmenté de 96 % en glissement annuel, tandis que les transactions stratégiques ont légèrement diminué, en baisse de 12 %. L’activité de capital-investissement a bénéficié de l’offre abondante de capitaux d’emprunt (c’est-à-dire de l’ouverture des marchés du crédit) et de capitaux propres (via de nouvelles levées de fonds). La possibilité d’une augmentation significative des taux d’imposition des plus-values à long terme - de 23,8 % à 31,8 %, y compris la surtaxe de 3 % sur les revenus individuels supérieurs à 5 millions de dollars - est clairement un facteur de motivation pour les vendeurs privés.

TRANSACTIONS CONCLUES AU COURS DES 12 DERNIERS MOIS (PAR TYPE D’ACHETEUR)

Transactions d’aliments et de boissons au troisième trimestre de 2021 conclues au cours des 12 derniers mois par type d’acheteur

TRANSACTIONS PAR CATÉGORIE, Douze mois glissants (TTM)

Transactions relatives aux aliments et boissons au troisième trimestre de 2021 par catégorie (12 mois glissants)

Après une longue période d’incertitude, les acheteurs stratégiques et financiers ont retrouvé leur intérêt pour les fusions et acquisitions. De fortes progressions ont été observées dans les secteurs de la boulangerie et des collations (en hausse de 100 % par rapport à l’année précédente), des boissons (en hausse de 24 %) et de la distribution (en hausse de 40 %). Le volume des transactions de détail (en hausse de 37 %) a fortement augmenté, probablement en raison du fait que (i) la catégorie n’a pas connu beaucoup d’activité au cours des dernières années, combiné avec (ii) des acteurs du secteur disposant d’une trésorerie abondante dans leurs bilans, et (iii) de forts facteurs d’incitation dans le comportement cyclique des consommateurs et l’aide gouvernementale (chèques de relance, augmentation récente des prestations du programme d’aide alimentaire SNAP). En outre, l’augmentation de la demande de produits sains et naturels a offert aux acheteurs une myriade de possibilités d’acquérir des actifs stratégiques à forte croissance dans de nombreux segments. Les secteurs qui ont enregistré des baisses par rapport à l’année précédente sont ceux des protéines, qui sont restés à la traîne principalement en raison de l’incertitude généralisée dans la chaîne d’approvisionnement.

Aperçu des transactions récentes

Les transactions importantes qui ont eu lieu en 2020 et 2021 comprennent :

  • Boulangerie/Collations : Hormel Foods Corporation a acquis l’activité « fruits à coque » des sociétés Kraft Heinz pour 3,4 milliards de dollars, soit 12,5 fois l’EBITDA, en juin 2021
  • Conditionnement/Fabrication : Crisco Oils and Shortening est acquis par B&G Foods North America pour 550 millions de dollars ou 8,1x l’EBITDA en décembre 2020
  • Ingrédients/Arômes : le segment Global Ingredients de SunOpta est acquis par Amsterdam Commodities pour 390 millions de dollars ou 10,0x l’EBITDA en décembre 2020
  • Boissons : SweetWater Brewing Company rachetée par Aphria pour 366 millions de dollars ou 16,3 x l’EBITDA en novembre 2020
  • Boissons : Rockstar racheté par PepsiCo pour 4,7 milliards de dollars ou 19,8 x l’EBITDA en avril 2020
  • Distribution : Smart Foodservice Stores acquis par US Foods pour 970 millions de dollars ou 11,4x l’EBITDA en avril 2020

CERTAINES TRANSACTIONS REPRESENTANT PLUSIEURS EBITDA

Multiples d’EBITDA de la transaction sélectionnée dans le secteur de l’alimentation et des boissons au troisième trimestre 2021

Les multiples du marché démontrent les forces et les faiblesses des différents segments

Le secteur de l’alimentation et des boissons a connu de solides multiples de marché à terme au cours du troisième trimestre 2021. Les segments des boissons, de la distribution et des ingrédients/arômes ont tous approché ou atteint des sommets en termes de valeur ajoutée / EBITDA à terme sur 10 ans. Dans les segments des boissons, des ingrédients et des arômes, ainsi que des produits de boulangerie et des snacks, la confiance du marché a été soutenue par une augmentation générale de l’intérêt pour les produits sains et naturels qui offrent des possibilités de marges nettement plus élevées. Le segment de la distribution a été soutenu par une reprise considérable dans le secteur de la restauration après les effets causés par la COVID-19, au cours duquel les revenus ont chuté de 70 % au printemps 2020. Les problèmes de logistique restent importants pour les segments des protéines et des produits laitiers, et ces défis ont forcé de nombreux dirigeants à réexaminer leurs chaînes d’approvisionnement pour être plus agiles, ce qui peut créer une valeur à long terme pour l’avenir. À l’avenir, les acteurs clés de l’industrie des boissons et des aliments qui maintiennent des bilans solides et disposent de liquidités et de capitaux propres suffisants devraient poursuivre leurs initiatives de croissance par le biais d’acquisitions afin de diversifier les lignes commerciales et de créer de nouvelles sources de revenus qui reflètent les tendances actuelles. Les victimes de l’environnement actuel, dont les bilans sont moins flatteurs, peuvent voir l’intérêt d’envisager toutes les options stratégiques, y compris la restructuration par voie judiciaire ou extrajudiciaire.

MULTIPLES ACTUELS DE L’EBITDA À TERME PAR RAPPORT À L’HISTORIQUE SUR 10 ANS

Multiples d’EBITDA à terme actuels de l’Alimentation et des boissons au troisième trimestre de 2021 par rapport à la fourchette historique sur 10 ans

Performance du cours de l’action F&B en hausse constante

Après une forte baisse dans tous les secteurs de l’économie au début de la pandémie, les actions des sociétés cotées en bourse du secteur des aliments et boissons ont enregistré des performances exceptionnelles au cours des douze derniers mois. Parmi les plus performantes, la distribution et les protéines ont affiché des augmentations du prix des actions d’environ 66 % et 45 % par an, respectivement. Alors que tous les segments ont enregistré une performance positive du cours des actions en glissement annuel, seuls les deux segments ci-dessus ont surperformé l’indice S&P 500. Parmi les autres tendances à noter, citons :

  • Les distributeurs de services alimentaires ont profité de l’augmentation de la demande de restauration et d’aliments à emporter alors que les restrictions liées à la pandémie se sont assouplies
  • Les ventes des supermarchés ont continué à progresser, car la tendance des ménages américains à « remplir leur garde-manger » a persisté après le pic de la COVID-19
  • La sous-performance récente par rapport à l’indice S&P est probablement le reflet des rendements élevés déjà enregistrés au troisième trimestre de l’année dernière, plutôt que le signe avant-coureur d’obstacles structurels à venir

PERFORMANCE DU COURS DE L’ACTION F&B PAR SEGMENT

Performance du cours de l’action Aliments et boissons (F&B) au troisième trimestre 2021 par segment

Professionnels Liés

Tous les Professionnels Liés