Les évaluations demeurent à des niveaux élevés

La forte activité de fusions et acquisitions dans le secteur de l'alimentation et des boissons s'est poursuivie au troisième trimestre 2019, avec 39 transactions conclues au cours du trimestre ; bien que cela représente une diminution de 29 % en glissement annuel, le chiffre global masque une reprise des activités des acheteurs financiers et des investisseurs de Private Equity. Le volume sur 12 mois (TTM) est en baisse modeste de 4 % avec 209 transactions conclues alors que la valeur TTM déclarée a diminué d'environ 9 % à 32,4 milliards $ (une série de transactions importantes conclues à la fin de 2017 / début 2018 fausse la comparaison).

À moins d'un événement géopolitique étranger (p. ex. une escalade importante de la guerre commerciale avec la Chine, une guerre avec l'Iran), nous prévoyons que le climat économique de la fin de 2019 sera solide, grâce à plusieurs facteurs : 1) des évaluations conservant des niveaux maximums, 2) des marchés du crédit demeurant particulièrement accommodants, 3) des excédents de capital-investissement privé à des niveaux historiques, 4) des acheteurs stratégiques qui continuent à tout prix d'aller à l'assaut de la croissance (même si les acheteurs financiers sont toujours plus enclins à faire une offre plus intéressante).

Points à retenir sur le troisième trimestre

  • Poursuite des activités soutenues de fusions et acquisitions dans le secteur de l'alimentation et des boissons
  • Volume global en baisse de 4 % par rapport à l'année précédente
  • L'activité des acheteurs financiers a fortement augmenté au cours des 12 derniers mois - en hausse de 47 % par rapport à l'année précédente
  • Les fusions et acquisitions internationales ont été tempérées par les tensions commerciales (en particulier en ce qui concerne la Chine, qui a fortement réduit sa frénésie achats aux États-Unis).
  • Évaluations du marché privé qui demeurent toujours élevées malgré la récente volatilité des cours des actions du marché public
  • Financement par emprunt et participation qui demeurent largement disponibles à des taux attrayants
  • Principaux indicateurs macroéconomiques demeurant forts

VOLUME ET VALEUR HISTORIQUES DES FUSIONS ET ACQUISITIONS

Food Beverage Q3 Historical MA volume value

ÉVALUATION PAR CATÉGORIE

Food and Beverage Q3 2019 valuation by category

VOLUME PAR CATÉGORIE SUR 12 MOIS

Food and Beverage Q3 2019 ttm volume by category

TRANSACTIONS CONCLUES AU COURS DES 12 DERNIERS MOIS PAR TYPE D’ACHETEUR

Food and Beverage Q3 2019 transactions completed over past 12 months

Aperçu de récentes transactions ; évaluation par taille

Dans tous les secteurs de l'économie, nous estimons que les évaluations des transactions sont sensiblement plus élevées qu'il y a quelques années seulement et le secteur de l'alimentation et des boissons ne fait pas exception. Une régression linéaire de notre ensemble de données exclusives indique que l'expansion du secteur des boissons et de l’alimentation pourrait être supérieures de 2 à 4 fois l’EBITDA en moyenne sur le long terme. Des évaluations à ces niveaux sont sans précédent - et comme de nombreux spécialistes du secteur le diraient, non viables.

Récentes transactions à souligner :
  • Distribution : Le groupe de sociétés alimentaires de SGA a été acquis par US Foods (USFD) pour 1,8 milliard de dollars ou 14,3 fois l'EBITDA en septembre 2019
  • Commerce de détail : Smart & Final Stores (SFS) acquis par Apollo Management (CPB) pour 1 milliard de dollars ou 6,2x l'EBITDA en juin 2019
  • Boulangerie / Snacking : Blommer Chocolate Company acquise par la société japonaise d'ingrédients Fuji Oil Holding pour 750 millions de dollars ou 13,4x l'EBITDA en janvier 2019
  • Emballage / Fabrication : Pinnacle Foods (PF) acquise par Conagra (CAG) pour 10,9 milliards $ ou 15,8 fois l'EBITDA en octobre 2018

Globalement , les transactions importantes enregistrent toujours des surcotes, mais même à l’extrémité inférieure du marché (c.-à-d., les transactions de moins de 250 millions de dollars), la moyenne de ces multiples a récemment atteint 9,3 fois l’EBITDA.

CERTAINES TRANSACTIONS REPRESENTANT PLUSIEURS EBITDA

Food and Beverage Q3 209 Select transactions ebitda multiples

Sociétés comparables et cotées : Emballage / Fabrication & Protéines en hausse, Produits laitiers en baisse

Les cours des actions des grandes entreprises de boissons et d’alimentation cotées en bourse ont présenté une grande diversité ces douze derniers mois. Les protéines : après quelques trimestres tumultueux - ont dépassé toutes les autres catégories sauf une, tandis que le secteur laitier a poursuivi sa mauvaise performance. Parmi les autres gagnants, mentionnons l'Emballage / Fabrication (la catégorie la plus performante), Ingrédients / Arômes, et Boulangerie / Snacking. Le secteur du commerce de détail et de la distribution a largement effacé les pertes enregistrées au deuxième trimestre de 2019. Seul le secteur Produits laitiers a connu une sous-performance importante dans l'univers des produits alimentaires et boissons ainsi que sur l'ensemble du marché boursier.

PERFORMANCES DES COURS RELATIFS DES ACTIONS

Food and Beverage Q3 2019 relative share price performamce

Tous les sous-secteurs, à l'exception du commerce de détail, se négocient actuellement à des niveaux élevés ou récemment atteints ; de plus, tous les sous-secteurs, à l'exception du commerce de détail, se négocient actuellement au-dessus de 10 fois la valeur totale de l'entreprise et de l'EBITDA à terme, les boissons et les produits de boulangerie / snacking ayant les évaluations les plus élevées sur les marchés publics.

MULTIPLES ACTUELS DE L'EBITDA À TERME PAR RAPPORT À L'HISTORIQUE SUR 10 ANS

Food and Beverage Q3 2019 current forward ebitda multiples

Sources des figures : S&P Capital IQ et recherches de Stout.

Professionnels Liés

Tous les Professionnels Liés